22/07/2016

Choisir un incubateur pour sa start-up : une stratégie gagnante

Il est parfois plus avantageux pour un (aspirant) entrepreneur d’intégrer une structure d’accompagnement à la création d’entreprise, plutôt que de suivre des cours dans une grande école de commerce, à condition de se poser les bonnes questions.

Avec une pléthore de couveuses, d’incubateurs et d’accélérateurs, la décision la plus importante à prendre en votre qualité d’entrepreneur n’est pas d'en intégrer un, coûte que coûte, mais de vous demander quel sera le programme le mieux adapté à votre projet d’entreprise ou votre start-up, d’investiguer sur le profil des mentors et sur leur expérience en lien avec votre secteur d’activité, et de prendre connaissance du taux de réussite dans l’obtention d'un financement émanant de banques ou d’investisseurs privés.

Le fait d’avoir votre projet ou votre société incubés dans une structure d’accompagnement à la création d’entreprise vous apporte une plus grande légitimité et crédibilité, ce qui entraîne souvent d'excellentes opportunités de publicité locale et nationale, voire internationale, et de reconnaissance par la presse spécialisée, ainsi que par des personnalités du monde économique et financier.

Marie-Clarisse Bonzia, fondatrice de Chic-Kwanga, en est un parfait exemple. Non seulement, l’organisme d’appui Résonances Nord-Sud qui héberge son projet lui a donné l’occasion de développer des compétences dans le domaine entrepreneurial et managérial, mais grâce aux techniques acquises en matière de levée de fonds, elle a su remporter magistralement  le Prix « She for Africa » du concours ABC Innovation qui s’est déroulé en Juin 2016 à Paris, ce qui lui a valu par la suite une couverture médiatique sur le site Internet d’un magazine prestigieux. 


Aujourd’hui, Marie-Clarisse Bonzia croule sous les demandes d'interviews, ce qui lui a permis d’augmenter de façon exponentielle la visibilité de son entreprise  et il est fort à parier que des investisseurs potentiels, notamment des business angels, s’intéressent de très près à son projet désormais « bankable », eu égard à cette forte médiatisation.

Résonances Nord-Sud, l’accélérateur de projets d'entrepreneuriat social spécialisé sur l'Afrique et l'Île-de-France qui a incubé le projet Chic-Kwanga, lance son quatrième appel à candidatures, ouvert jusqu’au 12 Mars 2017. Le dispositif s'adresse en priorité aux personnes issues des diasporas africaines (migrants, binationaux, jeunes de la diversité, etc.), et notamment aux demandeurs d'emplois, aux femmes, aux jeunes, ainsi qu'aux résidents de zones prioritaires. Les 10 candidats sélectionnés suivront  un cycle de formation et d'accompagnement de 6 mois

Processus de sélection :

2 janvier – 12 Mars 2017 : Dépôt des dossiers de candidatures;
15 Mars – 24 Mars 2017 : Sélection des 10 porteurs de projet & patrons de start-up ;
3 Avril 2017 : Début du cycle de formation et d'accompagnement.

Pour vous inscrire en ligne, cliquez sur le lien ci-dessous



Pour obtenir plus d’information, vous pouvez vous rendre sur le site : Résonances Nord-Sud

ou contacter les organisateurs à  l’adresse mail suivante : communication@resonances-ns.org


Pour aller plus loin :

Article recommandé:



 Contributeur:                     Harley McKenson
 Fondateur & Gérant de     www.McKenson-Invest.com
 Suivez nous sur twitter :    Start-up & Co