14/01/2017

5 Traits de Caractère d’Entrepreneurs Qui Plaisent Vraiment Aux Investisseurs

Une entreprise ne peut fonctionner sans avoir recours sans avoir recours à des emprunts bancaires ou à une ouverture de son capital à des investisseurs, à plus forte raison lorsqu’il s’agit d’une start-up.


 A un moment donné, vous serez amené à rencontrer des Business Angels pour faire savoir que votre projet, plus que tout autre, vaut la peine d’y investir temps et, surtout beaucoup d’argent.
Vous auriez tendance à penser que les investisseurs prennent leur décision en fonction des données et des hypothèses de croissance formulées dans votre Business Plan. Mais il existe un ensemble d’autres facteurs jugés aussi importants que le potentiel de croissance de votre affaire, pris en considération par la plupart des Anges Financiers : ce sont les aspects de votre personnalité qui vous permettront de réussir ou d'échouer. Fort de mon expérience en tant que membre du jury à l’édition 2013 du concours ABC Innovation,  j'en ai tiré la conclusion que certains traits de caractère peuvent compromettre les chances de succès de votre start-up.


A contrario, d’autres caractéristiques qui cadrent avec la carrière d’entrepreneur peuvent insuffler la vie à votre projet. Voici 5 traits de caractère qui pourraient vous démarquer auprès de business angels potentiels.


1°) La passion

Si vous présentez votre idée en parlant d'une voix monotone, à un même volume, sur le même ton et à un même rythme, voire en baissant le ton jusqu'au murmure, vous risquerez d’endormir le parterre d’investisseurs qui vous écoutent. Par contre, si vous réagissez de façon très enthousiaste à votre projet, les Anges Financiers présents dans le comité d’investissement ressentiront eux-mêmes une certaine exaltation.
La passion qui vous anime vous rend plus persévérant dans la réalisation de votre projet. Sans cette passion, vous serez enclin à ne pas prendre de risques afin que votre start-up puisse aller de l’avant ou à jeter très vite l’éponge lorsque les difficultés surviennent.



2°)  La franchise

Qui peut se targuer de n’avoir jamais maquillé la vérité pour forcer le destin ?
Lorsque vous vous comportez comme un vendeur qui veut profiter de la crédulité d’autrui pour faire main basse sur son argent, Il est probable que vous fassiez fuir vos investisseurs. De par leur expérience d’entrepreneurs fortunés qui sont sollicités tous azimut, ces derniers savent identifier de potentiels extorqueurs de fonds ou des beaux parleurs.
S'ils se rendent compte que vous essayez de les induire en erreur ou vous faire passer pour une autre personne, votre réputation serait atteinte.


Le mieux à faire est d’admettre les points faibles de votre projet ou faire preuve de transparence en ce qui concerne les problèmes qui vous préoccupent directement au lieu de tenter de les camoufler, et restez vous-même au lieu de véhiculer une fausse image de votre personnalité.
Gardez à l’esprit que les investisseurs ont le flair pour repérer les imposteurs. « Plus c’est gros, plus ça marche… », dit-on... Même si vous avez su convaincre les business angels, lors du premier rendez-vous, de la viabilité de votre projet en émettant des prévisions financières optimistes, en enjolivant le curriculum vitae de vos collaborateurs ou en exagérant vos responsabilités exercées dans des entreprises fictives, une seconde phase des négociation dénommée le Due Diligence s’imposera aux parties pour attester la véracité de vos propos formulés dans votre Business Plan.



3°) L’humilité

Alors que le charisme est parfois associé, à tort ou à raison, à l’arrogance, l’humilité est une qualité importante aux yeux des investisseurs.
Une personne humble est disposée à écouter l’opinion des autres, à tenir compte de leurs suggestions et comprendre leurs points de vue.
En tant qu’entrepreneur, vous ne pouvez pas prétendre tout savoir et détenir la vérité absolue pour mener votre start-up vers le succès. Quoiqu'il arrive, vous commettrez de nombreuses erreurs et vous devrez en tirer des enseignements pour ne pas reproduire ces fautes.


Soyez donc humble et respectueux lors de la présentation de votre projet à des Anges Financiers.






4°) Le charisme

Le charisme comporte des définitions multiples. A mon sens, le terme peut se référer à la capacité d’une personne à susciter l’adhésion et à entrainer les autres.  Il s’acquiert par l’expérience et le travail. Afin de vous imposer dans votre cercle professionnel, vous pouvez jouer sur la combinaison de plusieurs registres tels que la séduction, l’éloquence, la combativité ou la conviction.


Un entrepreneur doit être présent sur le terrain, le cas échéant prendre des risques en période de crise et donner de sa personne pour montrer l’exemple pour obtenir ainsi le meilleur de ses collaborateurs.
En tant que patron de start-up, vous avez également la responsabilité d’attirer vos premiers clients en exprimant votre passion pour vos produits, en véhiculant une image de gourou ou en jouant sur la séduction, autrement dit, avoir du charisme, un trait de personnalité recherché par les investisseurs.


5°) L’ambition

Les business angels ont besoin de voir des personnes ambitieuses qui brûlent d'envie de réussir. Ils recherchent en permanence des opportunités d'investissements qui offrent une bonne rentabilité. Ils s’attendent donc à ce que les entrepreneurs en qui ils investissent soient également désireux de faire beaucoup d’argent.
Les patrons de start-up ambitieux ont davantage tendance à fixer des objectifs et « ne lâchent rien » lorsqu’ils sont confrontés à des difficultés. Ils sont résolument tournés vers l'avenir, ce qui leur permet de prendre des décisions à long terme ayant fait l’objet d'une mure réflexion.



Pour aller plus loin :





                             Contributeur: Harley McKenson
 Fondateur et gérant de www.McKenson-Invest.com 
 Suivez nous sur tweeter :                  Startups & Co