19/08/2015

6 Découvertes & Inventions accidentelles qui ont changé le Monde

Un patron de start-up, même bardé de diplômes, ne peut pas être pas être créatif sans commettre des erreurs. Lorsqu’ il ambitionne d’être leader sur un marché, il doit tenter le coup, au risque de se planter. Il faut donc percevoir l’échec comme un moyen de progresser et non comme un signe d’incompétence.


Derrière ces échecs, vous pourriez toutefois en votre qualité d’entrepreneur, d’innovateur, voire d’inventeur, faire une découverte ou réaliser une invention de façon inattendue ,à la suite d'un concours de circonstances dans le cadre d'une recherche concernant un autre domaine dans lequel vous n’envisagez pas forcément d’effectuer des travaux. Cette perspective a le mérite de recréer une dynamique et de façonner votre état d'esprit.


L’histoire nous montre que quelques grandes inventions et découvertes sont nées d’une erreur. Qui sait, vous auriez pu sans que vous ne vous rendiez compte, à un moment donné de votre carrière d’entrepreneur, faire de vos ratages des innovations géniales dans votre garage transformé en start-up au fin fond d’Abidjan, Douala, Dakar ou en région parisienne. Vous trouverez ci-dessous quelques exemples de «  loupés » très fertiles en enseignements:





1°) Les chips

Le 24 août 1853, le chef-cuisinier George Crum, né d'une mère amérindienne et d'un père afro-américain, fut amené à émincer par mécontentement et par rancune des pommes de terre en très fines lamelles, après que deux réclamations consécutives aient été formulées par un client exigeant et mécontent qui trouvait son assiette de frites trop épaisses. Le chef plongea ces fines tranches quelques minutes dans la friture puis ajouta un peu de sel. Contre toute attente, le succès fut tel qu’il décida d’attribuer le nom de son village Saratoga Chip à son menu et en fit sa spécialité.




2°) La pénicilline

Le 3 septembre 1928, le docteur écossais Alexander Fleming, de retour de vacances, constata dans son laboratoire de Saint-Mary's Hospital à Londres que ses boites de Petri dans lesquelles il faisait pousser des staphylocoques furent envahies par des moisissures blanche possèdant des propriétés antibactériennes, d’où l’appellation de « pénicilline », le premier antibiotique découvert par ce pharmacologue qui fut également botaniste et biologiste.





3 °) Le Coca Cola

 En 1863, un pharmacien et chimiste originaire de Corse, Angelo Mariani, mélangea du vin de Bordeaux avec des feuilles de Coca, une mixture fortifiante qu’il commercialise plus tard à Paris sous le nom de Vin Mariani.  Les médecins de l’époque reconnaissaient ce mélange comme ayant des vertus thérapeutiques contre la grippe ou les maux d'estomac.
Angelo Mariani inspira grandement le pharmacien américain John Pemberton qu’il rencontra lors d’un séjour à New York. Ce dernier découvra lui-même un intérêt médicinal à la morphine et surtout au cola, des produits antidouleurs destinés à le soigner en Avril 1865, lors de la guerre de sécession qui fit rage aux Etats-Unis.
En 1870, John Pemberton se mit à concocter et commercialiser à Atlanta une spécialité pharmaceutique baptisée le French Wine Coca, à base de coca, de noix de kola, de vin doux et de damiana,
Après une interdiction par le maire d'Atlanta de la vente d'alcool dans la ville pendant une période qui dura près de deux ans, John Pemberton développa et mit sur le marché une version sans alcool de sa recette le 8 mai 1886, à base de sirop de cola dilué dans de l’eau gazeuse. Le succès fut au rendez-vous  et la boisson fut baptisée « Coca-Cola » par le comptable du pharmacien.






4°) Le Post-it

 En 1968, Spencer Silver, un chimiste américain travaillant pour le compte de la société 3M (Minnesota Mining & Manufacturing Company) invente accidentellement un adhésif dont la matière pâteuse est juste assez puissante pour faire tenir une feuille de papier à la surface, mais assez  faible pour que l’on puisse le décoller. Mais il a fallu peu de temps à un de ses collègues, Art Fry, pour comprendre que cet adhésif serait parfait pour y inscrire des messages et servir de signet ou marque-page. Après de multiples tentatives infructueuses en vue d’obtenir un procédé prêt pour être commercialisé, le post-it fut né.




5°) Le Viagra

En 1989, les chercheurs du laboratoire américain Pfizer travaillent d’arrache-pied sur un médicament capable de soigner l’angine de poitrine. Les patients masculins qui se sont portés volontaires comme cobaye ont eu des effets secondaires inattendus : une érection d’acier ! Inutile de faire remarquer aux lecteurs que cette pilule miracle baptisée le « Viagra » a inondé le marché à l’échelon planétaire et Pitzer a réalisé des milliards de dollars de chiffre d’affaires !




6°) Le pacemaker externe

En 1949, John Alexander Hopps, un chercheur canadien dans le domaine médical, effectua des recherches sur l'hypothermie et tenta d'utiliser la chaleur d'une fréquence radio pour restaurer la température du corps. Lors d'expérimentations, il réalise que l’hypothermie ralentit le rythme cardiaque, mais prit conscience parallèlement que le cœur peut se remettre à battre à des intervalles « normaux » et réguliers par le biais d’une stimulation artificielle.
Fort de ce constat, il fut à l'origine du premier pacemaker externe.




        

Pour aller plus loin :





                               Contributeur: Harley McKenson
Fondateur & Gérant de www.McKenson-Invest.com

Suivez nous sur tweeter:                     Start-up & Co