30/07/2015

L' Échec chez les Jeunes Entrepreneurs : Vérités et Mensonges

apprendre les echecs

Le fait de subir un échec, en tant qu’entrepreneur, pourrait être considéré comme catastrophique, humiliant et préjudiciable à vos ambitions, surtout lorsque vous débutez le métier de patron de start-up.
Dans vos prérogatives, il vous incombe de prendre des décisions et, de ce fait, vous assumez seul la responsabilité de vos actes. A cet égard, chacun serait tenté d’y voir un signe flagrant d’incompétence, avec peu ou aucun espoir de les rebondir.


Vous serez tellement enthousiasmé à l’idée de faire grandir rapidement votre start-up que le fait d’essuyer un échec retentissant pourrait vous démoraliser et vous déstabiliser au plus haut point.
Pourtant,  chaque entrepreneur dispose d’une capacité à surmonter ses échecs. Si vous parvenez à comprendre ci-dessous les vérités essentielles sur l’échec, vous serez ainsi plus apte à gérer les difficultés, les coups durs et vos revers et vous pourrez assurer un avenir meilleur pour vos nouveaux projets :



1°) Chaque échec que vous surmontez est une expérience enrichissante

Peu importante le degré de gravité des fautes commises, vous pouvez vivre cela comme une expérience enrichissante. Même si vous mettez la clé sous la porte, vous pouvez tirer les enseignements de vos échecs passés au sein de l’entreprise déclarée en faillite en vue de les appliquer plus tard dans la start-up que vous lancerez. En procédant ainsi, vous pourriez percevoir l'idée de l'échec très différemment. Cela ne signifie pas que vous êtes incapable d'accomplir quoi que ce soit. Il s’agit plutôt d’un pas supplémentaire dans la bonne direction.
Le meilleur moyen d’apprendre de vos échecs est de procéder à une analyse poussée des causes liées à vos erreurs. Vous devez examiner tous les facteurs qui ont causé vos échecs, vous demander si les choses auraient pu se passer différemment, comment vous pourriez améliorer vos méthodes de travail ou éviter de commettre les mêmes erreurs à l’avenir. Aussi longtemps que vous soyez en mesure de réaliser un exercice profond d'autocritique, le fait que vous subissez des échecs en vaut la peine.


2°)  L’échec est quelque chose d'inévitable dans la vie d'une start-up

Nul ne peut éviter un échec entrepreneurial. Les propos de tout entrepreneur, prétendant qu’il n’a jamais failli à ses taches et ses obligations, sont à prendre avec des pincettes. Le succès découle uniquement de l’expérience que vous avez acquise et l’expérience ne peut pas s'acquérir sans avoir connu l’échec. Si la chose sur laquelle vous travaillez excède plus d’un jour, ce n'est qu'une question de temps avant que tout tourne de travers.
Bien entendu, cela ne signifie pas pour autant que toutes les start-up soient vouées d'avance à l'échec. Vous commettrez des « petites » erreurs inévitables, comme par exemple établir des prévisions financières irréalistes, oublier d’honorer une commande importante d’un client VIP ou embaucher la mauvaise personne.


Lorsque vous faites face aux conséquences de vos échecs, il ne faut jamais oublier que ces revers ont une partie essentielle du processus entrepreneurial.


3°) Un échec ne signifie pas la fin de tout autre projet entrepreneurial

Lorsque vous connaissez un échec cuisant, vous pourriez croire, à tort, que vous mettez un terme à votre aventure entrepreneuriale. A titre d’exemple, si vous êtes forcé à déposer le bilan, vous serez sans doute amené à penser que votre carrière d’entrepreneur est terminée. C'est en tout cas ce qui risque d'arriver si vous tentez de vous en convaincre vous-même !
Un échec n’est jamais la fin de votre parcours professionnel. Il s’agit plutôt d’un « tronçon » d'itinéraire vers le succès.  Cela peut paraitre difficile pour un entrepreneur de parcourir un chemin long et sinueux. Même si vous avancez laborieusement dans vos tâches, vous devez  posséder un mental d’acier pour poursuivre dans la voie que vous vous êtes tracée.


Vous ne devez jamais vous résigner à l'idée que votre échec est synonyme de perte de vue des objectifs que vous êtes fixés initialement. A contrario, pensez à prendre en main votre avenir professionnel.






4°)  Transformer un échec en succès confère une saveur encore meilleure

« L'échec est l'épice qui donne sa saveur au succès ». Personne ne s'en rend compte sur le moment, mais chaque échec que vous subissez et chaque obstacle que vous surmontez rend votre succès plus réjouissant, une fois que vous avez rempli les objectifs conformes à vos attentes.


Il se peut que vous n’arrivez pas atteindre les buts que vous vous êtes fixés ou que vous ne parvenez pas à mettre en œuvre votre plan d’action correctement. Toutefois, tant que vous gardez une attitude positive, faites preuve d’une éthique de travail irréprochable et assurez une adaptation à tout changement au sein de votre start-up, rien ne peut vous arrêter dans votre quête du succès.  Lorsque vous regarderez en arrière dans votre parcours, vous ressentirez une très grande satisfaction au niveau des décisions que vous avez parfois du prendre dans des circonstances difficiles.  


5°) Vous accepterez plus facilement vos nouveaux échecs

La dernière chose à laquelle vous voulez penser après avoir subi un échec est d’essuyer un autre revers plus tard. Gardez à l’esprit que l’échec est quelque chose d’inévitable. Ce n'est qu'une question de temps avant que vous n’échouez dans quelque chose d'autre.
Toutes les fois où vous subissez un échec,  il est plus facilement d’en tirer des enseignements et vous êtes mieux préparé mentalement ou psychologiquement pour accepter le suivant.


                                   Contributeur: Harley McKenson
Fondateur & Gérant de www.McKenson-Invest.com
Suivez nous sur tweeter:                     Start-up & Co