01/08/2014

Investir dans des Start-up Africaines Peut Rapporter (Très) Gros

placer son argent



Devenir Business Angel : Mode d'emploi

Après avoir occupé différents postes à responsabilité, les membres de la diaspora africaine manifestent leur souhait de contribuer au développement économique de leur pays d’origine 
Cette participation active se manifeste de plusieurs manières :
Largement sollicités par les multinationales et les entreprises publiques implantées en Afrique, des cadres apportent l'expérience et les compétences qu’ils ont acquises après de brillantes carrières internationales dans le secteur privé ;
D’autres font le choix de créer des petites ou moyennes entreprises ou des TPE, occasionnant des créations d’emplois ;
Tout en maintenant leur résidence principale à l’étranger, des professionnels issus de la diaspora  participent à la construction de leur patrie via des associations en faisant construire des dispensaires, des établissements scolaires dans des villages ou des infrastructures d'eau potable et d'assainissement;
Il convient de noter qu’ils effectuent dans leur grande majorité des transferts d’argent à leur famille. Ces sommes qui constituent une manne financière importante sont destinées aux dépenses de consommation courantes et à celles liées à l’éducation, à la santé et aux Technologies de l’Information et de la Communication. D’une certaine manière, ces familles contribuent à la croissance des TPE et PME, grâce aux ressources financières envoyées par leurs proches.

Il existe une autre voie à explorer : En tant qu'acteur du développement économique dans votre pays, vous pouvez devenir Ange Financier ou Business Angel, un investisseur dont le rôle est d’injecter des fonds dans le capital des start-up à fort potentiel de croissance et accélérer ainsi la révolution entrepreneuriale déjà enclenchée.

La finance, les logements, les infrastructures urbaines, l’énergie solaire, l'Agro-Business, la téléphonie mobile et le secteur de la santé constituent des opportunités d’investissement en Afrique, un continent qui offre l’un des plus vastes marchés émergents de consommateurs. Ce qui vous permettra, non seulement de récupérer largement  votre mise de fonds initiale si vous investissez dans une start-up mais de dégager des gains économiques substantiels. Au-delà de l’aspect financier, vous vous impliquez également dans la vie économique en créant des emplois. 

Toutefois, vous devez appliquer des règles draconiennes. Voici 14 Conseils pour investir  efficacement dans une start-up:


1°) Mettez à profit votre expérience entrepreneuriale ou vos compétences managériales

Les meilleurs Anges Financiers sont ceux qui ont su tirer des leçons de leurs propres expériences entrepreneuriales et acquérir une meilleure compréhension du monde des affaires .
Si vous êtes un chef d'entreprise toujours en activité, un ancien entrepreneur ou cadre supérieur possédant une expérience de plusieurs années dans un domaine stratégique, vous pouvez revendiquer le fait d’avoir la capacité de faire des choix judicieux en matière d’investissement, prodiguer des précieux conseils et mettre votre réseau relationnel à la disposition des fondateurs pour contribuer au développement et aux succès des start-up.


 Si vous privilégiez la prudence dans vos choix d’investissement, ne vous aventurez pas en terrain inconnu : pour minimiser les risques,  commencez par ne retenir que des start-up issues de secteurs d’activité dans lesquelles vous avez travaillé ou passé le plus de temps. En faisant des affaires dans un domaine que vous maîtrisez parfaitement, vous vous faites une meilleure idée concernant les chances de succès de la start-up, vous cernez avec exactitude les principales caractéristiques du marché sur lequel elle compte de se positionner, vous serez en mesure d’identifier les catégories de clients potentiels et examiner la concurrence. Si vous recherchez une entreprise qui se situe hors de votre champs d’expertise, il sera difficile pour vous d'évaluer avec précision les risques d’investissement.


2°) L’équipe de direction et de gestion doit être le chef d’orchestre menant à la réussite

Analysez en profondeur le parcours universitaire et scolaire des personnes-clé, leurs expériences professionnelles, les diverses formations, identifiez les compétences, les aptitudes, les qualités spécifiques et les traits de personnalité de tous les membres de l’équipe managériale, clarifiez les compétences qui restent à acquérir. 

Vous devez également déterminer si le profil des fondateurs et managers est en adéquation avec les exigences et les spécificités du poste qu’ils occupent actuellement.
Evaluez le style de management des managers au sein de la start-up : Ces derniers privilégient-ils le dialogue et le compromis dans les relations professionnelles ? Aspirent-ils plutôt à un « management à l’émotion et l’improvisation » ? Accordent-ils uniquement de l’importance à la culture du résultat ? Sont-ils orientés vers le travail d’équipe ?
D’une manière générale, déterminez si les managers ont tendance à déléguer certaines de leurs taches à leurs collaborateurs ou si le style de management mis en place est totalement centralisé et « paternaliste ».
Vous pouvez en apprendre davantage au sujet des fondateurs et dirigeants dans les réseaux sociaux tels que Twitter, LinkedIn and Facebook, des renseignements qui ne sont forcément mentionnés dans la presse traditionnelle. Toutefois, vous ne pouvez pas trouver toutes les informations sur le web. C’est pourquoi, vous devez multiplier les entrevues et passer un maximum de temps à leurs côtés pour connaitre véritablement leur degré d'implication et d’engagement au projet de l’entreprise.


3°)  Faites preuve d'une extrême patience pendant la période d'investissement

La meilleure solution pour obtenir un retour sur investissement est de revendre quelques années plus tard vos parts détenues au sein de la start-up. La durée de ce retour sur investissement varie, bien sûr, selon l'activité. Toutefois, le temps nécessaire pour récupérer votre mise de départ et  toucher de confortables plus-values est en moyenne de 3 à 5 ans, voire 7 ans. Pour bien évaluer  le temps que  cela pourrait prendre, vous devez comprendre la stratégie de sortie de la start-up dans laquelle vous avez investi, c’est-à-dire le moment auquel vous souhaitez vendre vos parts, libérer et reprendre votre contrepartie financière. Les fondateurs envisagent-ils de céder leur start-up à une plus grosse société ou la faire entrer en Bourse, par exemple à la BVMAC, la Bourse des Valeurs Mobilières d'Afrique Centrale, la Douala Stock Exchange ou la BRVM dédiée aux pays d’Afrique de l’Ouest?  A ces égards, n'hésitez pas à négocier auprès de l'équipe fondatrice une clause stipulant le droit de mettre prioritairement en vente vos parts à l’issue d’un certain délai.


4°) Adhérez à un réseau d’Anges Financiers

Intégrer un réseau de Business Angels vous ferait gagner du temps et minimiser les risques d’erreur de jugement sur des dossiers de projet soumis par des entrepreneurs. Collaborer avec d’autres partenaires financiers vous donne l’occasion d’unir vos compétences et expertises pour atteindre une taille critique et mettre vos moyens en commun pour soutenir soit des plans d’affaires plus ambitieux, assortis d’un retour sur investissement très élevé ou pour investir dans un plus grand nombre de startups, vous permettant par la même occasion de réduire les risques par projet. Vous pourrez travailler en synergie et complémentarité avec d’autres investisseurs. Au-delà de l’échange d’expériences, l’adhésion à un réseau vous donne la possibilité de trouver en permanence de nouveaux projets à fort potentiel de croissance dans un contexte d’expansion de la classe moyenne dans la majorité des pays africains.

A Lire également Start-up : Le Pitch ou l'Art de Convaincre un Business Angel

Être membre d’un réseau vous aide aussi à paraître moins isolé, à vous procurer et préserver votre énergie mentale, vous galvaniser et vous motiver par la présence d’autres investisseurs qui vous feront partager leurs expériences souvent similaires au vôtre.
En tant que « groupe de pression », votre club fera entendre sa voix pour peser dans les décisions prises par les autorités de votre pays concernant l’amélioration du cadre juridique relatif au capital-risque et au capital-investissement. Enfin, il gagnera en visibilité vis-à-vis des tiers.
A quand l'apparition de réseaux  de type ««  Angels  Dakar » ou « Bangui Business Angels » ?


5°) Privilégiez la proximité géographique avec la start-up

Vous devez pouvoir identifier et approcher des start-up en toute simplicité. L’idéal serait de vous engager financièrement dans des entreprises se trouvant à 1 heure ou 100 kilomètres de votre lieu de travail ou votre domicile en voiture. Cette  proximité géographique vous aidera à entretenir des contacts fréquents avec le dirigeant, particulièrement si la start-up éprouve des difficultés.

Toutefois, la proximité géographique ne constitue plus un facteur-clé avec le temps. Indéniablement, les progrès technologiques vous permettent d’opérer en dehors de votre rayon géographique. En tant qu’instrument d’intermédiation, Internet et particulièrement  www.McKenson-Invest.com vous donnent l’occasion de rencontrer des porteurs de projet dans des régions éloignées par rapport à votre lieu d'implantation. L’essor du trafic aérien dans le ciel africain, la multiplication de nouvelles compagnies aériennes et plus globalement l’accroissement de la mobilité géographique peuvent vous faciliter votre décision d’investir et d’aller rendre visite de manière ponctuelle à des dirigeants de start-up dans lesquels vous vous êtes engagés à Libreville, Ouagadougou ou Porto-Novo.

D’autre part, l'éloignement géographique ne représente plus un obstacle si vous privilégiez davantage la proximité avec le secteur d'activité du porteur de projet ayant un vécu professionnel similaire au vôtre. La similitude des parcours professionnels servira de base à votre future relation d’affaires avec l’entrepreneur et deviendra votre principale source de motivation pour le rencontrer quel que soit son lieu de résidence.

6°) Identifiez les start-up les plus prometteuses

Patron d'une startup


Si vous éprouvez des difficultés à trouver des opportunités d’investissement dans des start-up en Afrique, la meilleure façon d’y remédier est de vous rendre sur Internet. Vous avez la possibilité de vous enregistrer en ligne en tant que Business Angel ou Capital-Risqueur sur des plateformes de mise en relation entre Investisseurs & Start-up tels que www.McKenson-Invest.com  et parcourir un nombre substantiel de dossiers déjà peaufinés dans lesquelles vous découvrirez plus en détail des projets à fort potentiel. Pour affiner votre recherche, vous pouvez utiliser, le cas échéant,  le champ dédié aux mots clés, en indiquant le pays ou le secteur d’activité. Les cinq régions  du continent sont représentées : le Maghreb, l’Afrique de l’Est, l’Afrique de l’Ouest, l’Afrique Centrale et l’Afrique Australe.
D’autre part, n’hésitez pas à intégrer un jury d’un concours dédié à l’entrepreneuriat. Participer à la phase finale de ce type de compétition et approcher les lauréats sont un formidable moyen de connaitre les startups de demain.


Enfin, faire appel à des start-up ayant intégré des incubateurs est un gage de crédibilité, car ces dernières obtiennent des conseils en vue de bâtir un management solide et bénéficient d’un réseau relationnel de qualité.
Voici une liste d’incubateurs, classée par pays, qui vous aidera à localiser les projets à fort potentiel de croissance :

Bénin:  EtriLabs, WaDjoko

Burkina Faso:  OuagaLab

Congo-Brazzaville:  BantuHub, YekoLab

Gabon :  APJA,  Entreprenarium

Cameroun :  ActivSpaces

Côte d’Ivoire :  Orange Fab Côte d'Ivoire 

Mali : Createam

Niger:  CIPMEN

Rwanda:  « Think »

Togo:  Woelab

Sénégal: Jokkolabs,  CTIC Dakar

Tunisie :  Esprit Incubator,  Impact

Guinée-Conakry : SabouTech



7°) Diversifiez votre portefeuille de start-up pour minimiser les risques

Évitez de mettre tous vos œufs dans le même panier et diversifiez votre portefeuille d'investissement dans des start-up. Vous devez placer votre argent, tout en tenant compte du fait que des secteurs d’activité afficheront des performances moindres par rapport à d’autres.
Pour équilibrer le risque, il convient de choisir correctement une variété de 5 à 10 start-up au maximum, de secteurs d’origine géographique différente (Côte d’Ivoire, Sénégal, Maroc, Gabon, Cameroun, Rwanda…). Vous pourrez ainsi espérer une excellente rentabilité tout en vous couvrant de la chute d'un autre secteur d’activité et accroître vos chances de succès. Bien entendu, « diversifier » ne signifie pas « se disperser » tout azimut…
Ne prenez surtout pas le risque de vous laisser tenter par des investissements dans une seule start-up. Si l’entreprise éprouve des difficultés à lever des fonds supplémentaires auprès de co-investisseurs, vous devez faire face à l'envie d’y mettre à nouveau  votre argent. A coup sûr, c’est le signe que vos investissements constituent un mauvais pari.


Investir dans des start-up est un métier réservé uniquement aux personnes qui prennent de grands risques et perdent éventuellement de grosses sommes d’argent.
Aux Etats-Unis, temple par excellence du capital-risque et du capital-investissement, les risques de perte des sommes investies dans les start-up sont très élevés.

Intégrez l’échec comme une étape vers vos gains dans votre stratégie d’investissement en Afrique et acceptez l’idée que vous allez perdre de l’argent. Cet état d’esprit vous aidera à  vous préparer psychologiquement, à vous forger un mental d’acier nécessaire pour attendre patiemment  votre retour sur investissement.




8°) Les sommes investies doivent provenir du surplus de votre épargne

La législation américaine considère un investisseur accrédité comme une personne physique possédant un patrimoine net ou des revenus annuels inférieurs à $ 100.000 et pouvant investir $ 2 000 ou 5 % de ses avoirs par an dans des entreprises ou une personne physique possédant un patrimoine net ou des revenus annuels supérieurs à $ 100.000, pouvant investir un maximum de 10 % de ceux-ci. 
Les autorités de régulation de marché des États-Unis  ont fixé ces sommes minimums requises pour investir, car elles estiment que ces montants correspondent à la capacité financière des investisseurs à supporter la perte de leur investissement. En Afriqueles mises de fonds au démarrage du projet dans lequel vous allez investir peuvent être revues sensiblement à la baisse, car les apports de matériel ou locaux concourant à la création de la start-up sont moins coûteux et la taille des projets est relativement modeste, en comparaison à celui se trouvant hors du continent.

A lire également : 8 Bonnes Raisons d'Ouvrir le Capital de Votre Start-up à des Investisseurs

Utilisez uniquement votre argent disponible, non affecté à vos dépenses du quotidien. Il est également fortement déconseillé d’emprunter auprès d’un organisme financier pour investir dans une start-up.


9°) Ne suivez pas les mouvements de masse

La plupart des start-up africaines se focalisent sur les Technologies de l’Information et des Communications, un marché en plein essor qui a révolutionné de nombreuses industries, facilité de la vie quotidienne des Africains et permis un nombre très important de connexions mobiles. En suivant ce mouvement de masse, cette obsession pour les TIC peut nuire à la santé de vos investissements, même si le risque de saturation de ce marché est quasi-nul pour le moment.
Investir dans  l’agro-business peut s’avérer être plus rentable que dans le domaine du numérique. Malgré les nombreux défis à relever, les pays africains regorgent de potentialités de développement agricole plus importantes que dans le reste du monde et seraient en mesure d’assurer une sécurité alimentaire et financière pour sa population s’ils s’en donnent réellement les moyens. Parallèlement, les opportunités d’investissement dans un secteur délaissé tel que la santé sont immenses (cliniques, hôpitaux, médicaments…). 


10°) Examinez la stratégie de monétisation, le facteur-clé de réussite pour la startup


La majorité des startups qui se lancent sur le net répondent à un besoin réel sans parvenir à monétiser leur activité.
Vous devez analyser avec la plus grande attention les prix de vente qui rendront l’entreprise viable financièrement et qui fera dégager un bénéfice. Ce qui importe le plus pour vous en tant qu’investisseur, ce sont les premiers dollars qui seront gagnés. Demandez au(x) fondateurs(s) comment ils envisagent de gagner de l’agent avec leur projet, s’ils disposent d’une taille critique d’utilisateurs actifs sur le web, comment ils comptent faire payer leurs services à un prix raisonnable et  fidéliser leur clientèle …


11°)  Surveillez la concurrence


Les chances de survie de la startup sont clairement meilleures si les fondateurs et vous-même analysez les stratégies des multiples concurrents auxquels elle sera confrontée et trouver le meilleur avantage concurrentiel dont elle dispose pour contrer les compétiteurs futurs. Cet atout peut prendre la forme d’une technologie exclusive, d’un réseau de distribution unique ou d’un savoir-faire par exemple. Les entreprises concurrentes peuvent acquérir la startup dans laquelle vous investissez. Par conséquent, le fait d’analyser l’appétit du marché pour les produits ou service de la startup peut se révéler bénéfique. Par ailleurs, vous souhaitez que la startup soit positionnée sur un marché en pleine expansion.


Les fondateurs de l’entreprise devront se focaliser sur le développement de la clientèle et porter une attention particulière sur ce que les clients ont à dire. La mise en place des procédures de feedback vous fera obtenir des retours de clients et des commentaires négatifs  sur le produit ou le service
Demandez aux dirigeants de la startup s’ils ont mis en place un « focus group », de telle sorte que le produit et/ou service soient présentés à un groupe de clients et retravaillé plusieurs fois afin de tester le concept, le réviser  en fonction de leur réaction pour l’adapter à leurs préférences, l’affiner à nouveau avant sa présentation à un autre « focus group », et ainsi de suite jusqu’à ce que le produit et/ou le service soient suffisamment retravaillé.
Les conclusions de ces phases de test peuvent amener à l’élaboration d’une stratégie gagnante pour la mise sur le marché du concept.

12°) Lisez régulièrement la presse spécialisée

Investisseurs lisant la presse économique
En complément de vos connaissances approfondies du secteur d’activité dans lequel vous avez exercé et vos compétences entrepreneuriales, des atouts indispensables à l’exercice du métier d’Investisseur, vous devez vous informer sur les sujets d’actualité favorable ou préjudiciable à la bonne marche de votre start-up tels que la géopolitique, la politique, la géographie, l’histoire, l’économie, la fiscalité ou la finance en Afrique. Deux types de lectures sont indispensables : d’une part, les sites d’information générale propres à chaque pays d’Afrique ou à vocation panafricaine (par exemple : Jeune Afrique ou Slate Afrique) ; d’autre part, les plateformes en ligne spécialisées. A cet égard, vous trouverez ci-dessous quelques pistes afin de sélectionner les sites d’information dédiés à l’économie et la finance qui vous correspondent le mieux à vos attentes :



Forbes Afrique

Jeune Afrique Business

Agence EcoFin

Marchés Africains

Le Point Afrique

Afrique Expansion Magazine

NextAfrique

La VieEco – Maroc

Le MatinMa – Maroc

Investir Au Cameroun

Economie-Gabon

WebManagerCenter – Tunisie

PME DZ Algérie

 Il est important que vous vous intéressiez également à l’évolution des secteurs porteurs en Afrique qui ne relèvent pas de votre champs de compétence : au choix, l’Agro-Business, les TIC, les services financiers, le BTP et la Santé. Cette prise de connaissance vous aidera à connaître les ajustements à apporter à votre portefeuille  de startups pour qu'il soit moins sensible aux fluctuations économiques ou politiques et effectuer les meilleurs choix d'investissement, en vue de limiter le risque.


13°) Explorez scrupuleusement les données financières

Le fait d’établir des projections financières sur 3 ou 5 ans relève presque de l'impossible. Par contre les membres de l’équipe fondatrice doivent être en mesure de vous présenter une feuille de route des premières années d'activité, indiquant la direction à prendre pour rendre la startup rentables dans un délai raisonnable.
En tant qu’Ange Financier, vous devez leur demander si votre investissement va suffire à couvrir les besoins de l’entreprise avant que celle-ci ne dégage réellement des bénéfices. Si vous avez découvert par exemple que  l’entreprise dans laquelle vous vous êtes engagé dépense 50000000 Francs CFA par mois et qu’il reste 200000000 Francs CFA m de fonds dans les caisses, vous devez en déduire qu’elle lui restera moins de 4 mois pour générer des bénéfices. Après ce délai, vous seriez contrait d’y injecter de nouvelles sommes d’argent. Vous devez analyser le temps que la startup mettra pour épuiser ses ressources financières pendant qu’elle enregistre des pertes
Vous devez vous assurer du meilleur usage possible des fonds que vous allez octroyer. En tant qu’investisseur, vous devez comprendre comment la startup envisage de dépenser les fonds, ce qui vous permettra de décrypter la vision de l’entrepreneur au sujet du recrutement de collaborateurs, la part des investissements en communication, marketing et publicité, les plans de développement à l'international ou le niveau de dépenses de recherche et développement,
De plus, soyez attentif  à la grille des salaires du personnel au niveau et scrutez à la loupe les rémunérations que les fondateurs comptent s’octroyer.


14°)  Familiarisez-vous avec les documents juridiques

Examinez de manière approfondie les documents juridiques se rapportant à l’entreprise en phase de démarrage, tels que les statuts et amendements, les procès-verbaux, le pacte d’actionnaire, la convention d’investissement, la lettre d’intention, les engagements de confidentialité, les modes de sortie…
Cette étape vous permet d’identifier les organes de pouvoir et de prise décision, mieux cerner les rôles et les responsabilités du personnel ,  comprendre comment sont organisées les relations entre les détenteurs du capital et de vous assurer que le pourcentage du capital que vous détenez au sein de la startup corresponde au centime près aux sommes d'argent investies….


Conclusion 

Nombreux sont ceux qui ont déjà prononcé un vibrant plaidoyer en faveur d’un environnement juridique et fiscal plus attractif  pour booster l’investissement en capital dans les start-up à  fort potentiel de croissance, faire de l’entrepreneuriat une priorité nationale dans chaque pays d’Afrique. La balle est désormais dans le camp des instances gouvernementales et législatives pour accélérer le processus.




Pour aller plus loin :


Devenir Business Angel : Mode d'emploi    (Source : Lefigaro.fr économie)

Business Angel  (Source : wikipedia)




Contributeur: Harley McKenson

Fondateur et gérant de www.McKenson-Invest.com 
Suivez nous sur twitter : Start-up & Co